Ma vie est un désastre...

JibzJibz
dans Thérapie brève

Bonjour, je me présente je m'appelle Jean-Baptiste et j'ai 30ans. Désolé ça va être un peu long mais il faut que ça sorte.

Voilà hier je suis allez aux urgences psychiatrique de ma région car j'étais au bout du rouleau... Tout à commencé il y a 4 ans, des amis de longues dates ( 25 ans) étaient avec moi ce soir là, on ce faisaient une sortie quand on a croisé un couple d'amis de bureaux et la j'ai rencontrer la femme de ma vie pour la 1er fois, magnifique brune avec des cheveux long.

La soirée ce passe, on sympathise ( je n'ose pas plus car j'étais en relation à distance de mon côté et qu'elle était avec son copain ) et cette amitié a durer 1 an et demi jusqu'à que elle est moi nous nous mettions ensemble ( nous n'étions ni elle, ni moi avec nos conjoint nous les avions quitté 1 mois et demi avant)

Suite à l'annonce que nous étions ensemble j'ai connus le 1er tsunami de la part de mes meilleurs amis (25ans), un tsunami remplis de haine, de rage, de méchanceté gratuite, des paroles envers moi et elle qui... Nous on traumatisé enfin surtout pour ma part car pour elle elle ne les connaissais pas tant que ça, j'ai donc pris la décision 8 mois après de tirer un trait sur cette relation toxique envers mes amis d'enfance, par amour pour ne plus la voir souffrir.

Suite à ça en étant militaire à l'époque j'étais beaucoup en déplacement, que les week-ends ou des fois un week-end sur deux, mais étant trop loin, elle commencé à partir en dépression du coup j'ai fais des pieds et des mains avec le psychiatre pour lui faire comprendre que c'est surtout moi qu'il voulait partir, que la seul vue d'un avion me tétanisé et je suis parti au bout de 7 ans mais pas sans rien, je suis p4.

Et la les 3 années qui on suivis non étaient que pure échec, plus de travail, mes amis me manquais terriblement, ma compagne était la mais elle avait une petite d'une relation d'avant qui était autiste donc pas trop de moments à nous mais je l'aimais, même si me sentais terriblement seul je l'aimais plus que tout jusqu'à ce qu'on fasse une soirée et on aime beaucoup boire quand on sors et la...dispute, cris et je.... L'ai frapper

Aujourd'hui nous ne somme plus ensemble, mon geste est impardonnable mais je suis allez à la cellule psychiatrie ou ils m'ont donné anti depresseur, somnifère et malgré tout ça rien ne fais, c'est toujours la, je suis complètement perdue, je lui disais dans certaines dispute qu'elle avait gâcher ma vie, j'ai quitter mon travail, mes potes que je connaissais depuis la maternellepour toi et aujourd'hui je n'ai plus rien... Je sais pas si j'arriverai à lever la tête c'est pour sa que vous écris ce message.

J'ai eu mal profond

Réponses

  • StayllaStaylla

    Bonjour Jean-Baptiste !

    Et bien, quelle histoire !

    Je voudrais tout d'abord te féliciter pour avoir le courage de te confier ici, ce n'est pas facile. Mais c'est la preuve que même si tu vas mal, tu as la volonté de t'en sortir et ça, c'est extrêmement encourageant !

    Je vais partir de la fin de ton récit, en finissant par le début. Je suis assez franche alors je ne vais pas trop mâcher mes mots ...

    Je voudrais te rassurer pour le côté violent, je le suis moi même un peu, et mon copain aussi. Moi je tape dans les murs à de rares occasion et mon copain m'a tapé une fois, c'était vraiment pas fort mais ça m'a permis de bien comprendre quel était le mécanisme derrière. Je pense que tu frappes quelqu'un ou quelque chose quand sur le moment, tu te méprise toi même (à part en cas de légitime défense haha, mais rien à voir dans le cas de ton histoire). Donc là, si tu veux endiguer cette violence envers autrui, tu vas devoir faire un énorme travail sur toi même pour comprendre quels sont les mécanismes qui font que tu te violente autant psychologiquement et apprendre à te PARDONNER et être TOLERANT envers toi même.

    Ensuite, tu as dis à ton ex que tout était de sa faute en gros. Mais je vais te dire, rien n'est de sa faute puisqu'elle ne t'as jamais mis le couteau sous la gorge pour rien. Ca va être dur d'entendre ça mais tout est de ta faute et il va falloir que tu TE PARDONNES !!! Tu as fait ce que tu pensais être juste, tu as fait du mieux que tu pouvais avec les outils que tu avais sur le moment. Je sais que tu as l'impression que c'est utile de s'en vouloir mais en fait.. pourquoi faire ?

    Tu as quitté l'armée pour ta copine car elle était en dépression mais elle avait surement un soucis d'amour propre de son coté. Mais encore une fois, tu as choisi en âme et conscience de quitter l'armée et c'est encore ton choix, ta responsabilité. Et ça aussi, il va falloir que tu te pardonnes car encore une fois, à l'époque tu pensais faire le bon choix !

    Au début de ton récit, tu parle de l'animosité de tes amis de l'époque envers ton choix de te mettre avec cette fille. Mais pourquoi se sont-ils tous ligués contre toi, de quoi avaient-ils peur ?

    Je pense que si tu es mal aujourd'hui, c'est parce que tu as l'impression d'avoir fait des mauvais choix et tu ne veux pas te pardonner la dessus. Il faut que tu te responsabilise de toutes les actions que tu as faites et toutes les erreurs que tu pense avoir commises et que tu travailles énormément pour te pardonner là-dessus. Et pour ça, les anti-dépresseurs n'aideront pas !

  • JibzJibz

    Un énorme merci pour ta réponse staylla, il n'y a pas de mal à ne pas mâcher ses mots et tu as raison...

    C'est moi qui ai fais ces choix car je croyais que s'était l'amour de ma vie, c'est pas une mauvaise personne juste que maintenant je me sens complètement perdu...

    Après oui il va falloir que je fasse un énorme travail sur moi même, c'est une passade difficile, je m'efforce à continuer mes journées de façon active même si l'envie n'est plus là

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.
Créer une discussion

Catégories